COMMÉMORATION DE LA FIN DE LA GUERRE D’ALGÉRIE LE 18 OCTOBRE 2022

Comme annoncé le 11 mars dernier par Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée en charge de la Mémoire et des Anciens combattants, la date finalement retenue pour commémorer la fin de la guerre d’Algérie sera le 18 octobre.

Cette date n’a pas été choisie au hasard, c’est la date anniversaire du vote de la loi le 18 octobre 1999, reconnaissant le caractère de guerre aux événements d’Algérie.

Ce choix s’inscrit dans une démarche d’apaisement.

Mais cette décision est limitée à la commémoration du 60e anniversaire et ne saurait, pour l’instant, remettre en cause les journées nationales commémoratives existantes.

En effet, seule une nouvelle loi peut se substituer à une loi existante (loi du 6 décembre 2012 instituant la Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc) et seuls de nouveaux décrets pris en conseil des ministres peuvent abroger des décrets en vigueur, (décret du du 31 mars 2003 pour la journée nationale d’hommage aux harkis et autres membres des forces supplétives et décret du 26 décembre 2003 pour la journée nationale d’hommage aux morts de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie, le 5 décembre).

Pour mémoire, rappelons que l’UNC propose qu’il soit mis fin à la prolifération des journées d’hommage qui entraîne la banalisation et suscite la désaffection de nos concitoyens.