MORT D’HUBERT GERMAIN, DERNIER COMPAGNON DE LA LIBÉRATION

« Quand le dernier d’entre nous sera mort, la flamme s’éteindra. Mais il restera des braises. Et il faut aujourd’hui en France des braises ardentes ! »

Hubert GERMAIN, dernier compagnon la Libération s’en est allé à l’âge de 101 ans.

Au travers de cet homme extraordinaire, c’est à l’ensemble des femmes et des hommes qui se sont battus pendant la seconde guerre mondiale pour rétablir les libertés et pour défendre la France que nous rendons hommage aujourd’hui.

Nous nous inclinons sur leur sacrifice, leur courage, leur résilience.

Adieu Monsieur Hubert GERMAIN, nous tenterons modestement d’inscrire nos pas dans le chemin que vous avez tracé.