QUID DE L’EXCEDENT BRUT D’EXPLOITATION

C’est une question récurrente souvent posée au siège national, d’autant plus que des informations erronées circulent sur ce sujet alimentant des fantasmes du genre « il faut tout dépenser avant le 31 décembre, sinon c’est perdu » ! Non, pas d’affolement, si votre association constate en fin d’année un excédent de votre compte de résultat, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

1 Placer cet excédent en réserve

Une association loi 1901 peut placer son excédent en réserve sur son compte bancaire en vue d’une utilisation ultérieure.

Quand elle le décidera, cet excédent pourra être utilisé pour un projet associatif, un investissement dépassant le budget annuel ou le remboursement des frais engagés par le bureau pour l’association.

2 Couvrir les besoins actuels de l’association

Les excédents dégagés peuvent aussi être utilisés pour couvrir les besoins financiers de l’association, ils sont donc tout simplement intégrés à la trésorerie.

Ainsi, ils serviront à financer le besoin d’exploitation de l’association en attendant un encaissement à venir, de cotisations, de dons ou de subventions.

3 Couvrir les besoins futurs de l’association

En effet, une association peut avoir besoin de financements supplémentaires pour des projets à venir.

Les excédents successifs de l’association peuvent être placés en réserve à titre de prévisions pour financer ces projets.

4 Financer une opération exceptionnelle

L’excédent peut servir enfin à financer une opération exceptionnelle ; dans cette hypothèse, l’excédent sera affecté sur un compte de réserve spécial afin de pouvoir assurer un contrôle financier.