UNE NOUVELLE MINISTRE, CHARGEE DES ANCIENS COMBATTANTS.

Le 4 juillet 2022, Mme Patricia Mirallès a été nommée secrétaire d’État auprès du ministre des armées, chargée des anciens combattants et de la mémoire, dans le gouvernement de Mme Elisabeth Borne.

Sa biographie

Fille de rapatriés d’Algérie, Mme Mirallès est née le 22 août 1967 à Montpellier.
Après une première partie de carrière comme chef d’entreprise, elle entame une reconversion professionnelle en 1998 et entre au cabinet du député de la 1re circonscription de l’Hérault. En 2002, elle intègre le cabinet du maire de Montpellier en tant que fonctionnaire territoriale, jusqu’en 2013. Elle est élue aux élections municipales de 2014 7e adjointe au maire de Montpellier puis conseillère départementale de l’Hérault en 2015, tout en conservant son mandat de conseillère municipale.
Elle est élue députée de l’Hérault en 2017 et, en juillet 2019, vice-présidente de la commission de la défense nationale et des forces armées.
En juin 2021 elle est nommée rapporteur pour la commission de la défense nationale et des forces armées de la mission d’information relative à la « préparation à la haute intensité » avec le député de Seine-et-Marne Jean-Louis Thériot. Le rapport est publié le 17 février 2022.
Consécutivement au discours du président de la République le 20 septembre 2021, elle est nommée rapporteur du projet de loi « portant reconnaissance de la Nation envers les harkis et les autres personnes rapatriés d’Algérie anciennement de statut civil de droit local et réparation des préjudices subis par ceux-ci et leurs familles du fait de l’indignité de leurs conditions d’accueil et de vie dans certaines structures sur le territoire français ».
Elle est réélue députée de la première circonscription de l’Hérault en juin 2022.

Ses attributions

Décret n° 2022-1070 du 29 juillet 2022 relatif aux attributions de la secrétaire d’État auprès du ministre des armées, chargée des anciens combattants et de la mémoire.
Article 1 :
Mme Patricia Mirallès, secrétaire d’État auprès du ministre des armées, chargée des anciens combattants et de la mémoire, traite, par délégation du ministre des armées, des questions relatives à la politique des anciens combattants, de la mémoire, des victimes de guerre et des rapatriés.
Elle suit la préparation et la mise en œuvre des mesures témoignant de la reconnaissance de la nation envers les personnes affectées par la guerre et les opérations extérieures. Elle veille au renforcement du lien armée-nation.
Par délégation du ministre des armées, elle définit et met en œuvre la politique de la mémoire combattante, en particulier dans le cadre des cycles mémoriels, et anime le dialogue avec les fondations, associations et collectivités territoriales intéressées.
La secrétaire d’État auprès du ministre des armées, chargée des anciens combattants et de la mémoire, accomplit toute autre mission que le ministre des armées lui confie.
Article 2 :
Pour l’exercice de ses attributions, la secrétaire d’État auprès du ministre des armées, chargée des anciens combattants et de la mémoire, dispose des services placés sous l’autorité du ministre des armées, ou dont il dispose, en particulier de la direction de la mémoire, de la culture et des archives