LA LETTRE DU PRESIDENT NATIONAL DE L’UNC

Chers Présidents et amis,

En ce début d’année 2022, à l’occasion du premier « mot » de cette « Actu du président » 2022, je

souhaiterais aborder quatre points particuliers qui, dans les prochains mois, vont impacter notre

association et qui donc méritent quelques moments d’attention.

L’année 2022 est une année électorale, marquée par le 1er tour de l’élection présidentielle le

dimanche 10 avril 2022, puis le 2e tour le dimanche 24 avril 2022. Elles seront suivies par les

élections législative, 1er tour le dimanche 12 juin, et 2e tour le dimanche 19 juin, ce qui ne manquera

pas d’avoir quelques incidences sur notre calendrier associatif. L’UNC se revendique depuis sa

fondation comme une association apolitique, c’est-à-dire qu’elle refuse d’être instrumentalisée ou

cataloguée. Aussi, tout adhérent de l’UNC qui désirerait s’engager dans la campagne électorale – et

c’est tout à son honneur – doit le faire à titre strictement individuel, sans jamais impliquer l’UNC. Au

niveau national, comme cela s’est déjà fait précédemment, nous interrogerons tous les postulants,

dès que leur candidature sera officielle, sur les préoccupations et les interrogations du monde

combattant. En toute transparence, nous vous ferons part de leurs réponses.

Après une courte rémission, le virus de la Covid-19 frappe de nouveau, et nous sommes tous

concernés par les mesures nécessairement coercitives que prend le Gouvernement. Pour nous

association, c’est encore une fois l’incertitude quant au possible déroulement de nos rencontres, la

remise en cause de projets, l’obligation de quitter notre « zone de confort ». Avant tout, j’en appelle

à la solidarité et au souci d’accompagner les plus démunis, matériellement ou moralement, de nos

adhérents, c’est notre ADN ! Pour le reste, sachons faire preuve d’adaptabilité et d’imagination, c’est

existentiel pour nos associations.

Imagination et innovation ! Voilà justement deux maitres-mots que nous devons avoir en

permanence à l’esprit et nos associations n’en manquent pas, comme je le constate lors des

rencontres régionales. Contrairement à l’attitude recroquevillée de certains, toute idée qui vient du

terrain mérite d’être étudiée, peut-être modifiée, voire améliorée mais de grâce, interdisons-nous

une attitude de rejet systématique qui doucherait d’autres initiatives nouvelles. Au même titre que

les économistes s’accordent à reconnaitre que l’innovation est le carburant de la croissance

économique, admettons qu’elle est aussi la condition de notre pérennité ! J’ai en particulier à l’esprit

le projet des « cadets » porté par notre camarade François Maurice dans le Béarn.. A copier sans

modération !

Enfin 2022, c’est aussi la commémoration de la fin de la guerre d’Algérie, et je comprends

parfaitement les appréhensions de nos AFN qui s’inquiètent, à juste titre, de la manière dont cela va

se dérouler. Depuis 1962, l’UNC persiste à refuser de participer à toute commémoration de la

funeste date du 19 mars. Ce jour-là, l’UNC, en marge des cérémonies officielles qui pourront être

organisées par la présidence de la République, aura une pensée particulière pour la mémoire des

militaires français, des milliers de harkis et des victimes civiles tuées, assassinées ou enlevées après

cette date qui, pour eux et pour leurs proches, n’a pas signifié la fin de la guerre !

A travers les publication du comité consultatif action civique et mémoire, vous recevrez

régulièrement des informations dans les prochaines semaines. A bientôt, j’espère !

Hervé Longuet

Président-national de l’UNC